Mobilisons la diaspora
au service des jeunes tunisiens

Présentation de la Diaspora Tunisienne

La diaspora tunisienne, qui représente plus de 12% de la population à travers le monde (environs 1,5 millions), est un facteur de rayonnement politique et de soutien économique. Des milliers d’ingénieurs, médecins, enseignants et techniciens supérieurs, dont beaucoup ont de longues années d’expérience en Tunisie, ont fait le choix de s’installer à l’étranger.

Une puissance économique palpable

Les transferts des Tunisiens Résidant à l’Étranger (TRE) ont atteint le record de 5,8 milliards de dinars en 2020 en poursuivant une progression exponentielle. Ce chiffre représente 5,3% du PIB de la Tunisie ! Il s’agit, précisément, de 1,4 milliard de dinars au terme du premier trimestre de 2020, contre 1,3 milliard de dinars durant la même période de l’année dernière, soit une hausse de 10%, selon les derniers indicateurs monétaires et financiers quotidiens de la Banque Centrale de Tunisie (BCT).

Évaluées en devises sur la base des taux de change mensuels, ces transferts de revenus de la diaspora tunisienne se sont établis à 1,74 milliard d’euros ou 2,1 milliards de dollars, contre 1,64 milliard d’euros ou 1,82 milliard de dollars en 2019.

De plus, les Tunisiens à l’étrangers ont permis d’engendrer durant les 10 dernières années, autant de devises que le tourisme (3,8% du PIB en moyenne entre 2010 et 2020), un secteur en pleine désuétude avec des recettes touristiques qui accusent une chute de 60% pour s’établir à 372 millions de dinars. Mieux : L’apport économique brut de la diaspora à l’économie tunisienne serait plus important si on prend en compte les transferts en nature d’équipements durables (machines, camions, tracteurs, outillages de construction, voitures, ordinateurs, logiciels, savoir-faire, etc.).

À l’origine, la plupart des Tunisiens en Europe travaillaient dans des secteurs nécessitant un niveau de qualification moyen voire faible. En effet, les migrants des années 1960 et 1970 étaient peu scolarisés (paysans ou ouvriers pour la plupart).

Désormais, la plupart des Tunisiens installés en France travaillent dans le secteur des services (hôtellerie, restauration ou commerce de proximité) ou à la tête de petites entreprises.

Profils des Tunisiens à l’étranger

Les statistiques de l’Office des Tunisiens à l’étranger font état de milliers de familles tunisiennes en Europe avec essentiellement une concentration en France (728 094), en Italie (197 160) et en Allemagne (94 536), mais également en Belgique, en Suisse au Royaume-Uni…

Les jeunes Tunisiens à l’étranger, qui sont âgés de moins de 16 ans, représentent 25 % de la communauté tunisienne à l’étranger. Il s’agit donc d’un rajeunissement de l’émigration tunisienne qui en est actuellement à sa troisième génération. Les femmes représentent à peu près 26 % de l’ensemble de la communauté. En France, leur pourcentage est estimé à 38,2 %. La part des Tunisiens qui ont plus de 60 ans est d’environ 7 %.

Parmi les 1,5 million de Tunisiens vivant à l’étranger, on retrouve un nombre important de leaders et de dirigeants de haut niveau qui occupent des postes-clés dans les secteurs public et privé, ainsi que dans des sociétés et institutions multinationales dans les quatre coins du monde.